Bugrane rampante

Bugrane rampante.
Bugrane rampante.

La bugrane rampante (Ononis repens, syn Ononis spinosa subsp. maritima ) fleurit de juin à septembre. C’est une plante caractéristique de la dune grise. On la retrouve souvent en compagnie du gaillet jaune et du lotier corniculé. Elle est commune sur la réserve et on la reconnaît facilement. Elle dépasse rarement les 20 cm de hauteur et forme des tapis assez denses. Ses tiges rameuses sont comme les feuilles, couvertes de poils collants.

Bugrane rampante.
Bugrane rampante.

La bugrane rampante est considérée désormais comme une sous espèce de la bugrane épineuse (Ononis spinosa) qui porte des épines. On l’appelle aussi communément “arrête bœuf”. Ses tiges résistantes avaient la réputation d’être capables d’arrêter la charrue. Elle se différencie aussi de la bugrane rampante par un port plus élevé qui peut aller jusqu’à 50cm.

Bugrane rampante.
Bugrane rampante, variété à fleurs blanches.

Son appellation scientifique vient du grec onos, âne, et onémi, délecter : plante qui plaît aux ânes.

Au platier, une variante au fleurs blanches a aussi été observée.

Bugrane rampante.
Bugrane rampante.

La bugrane est une légumineuse (famille des fabacées, pois et haricots). Les plantes de cette famille ont la capacité de fixer l’azote et enrichissent le sol par leur présence.

La bugrane est aussi la plante hôte de l’argus bleu aussi bien nommé l’azuré de la bugrane, fréquemment observé en été sur le platier.